RAISONS DE FAIRE DU VÉLO

RAISONS DE FAIRE DU VÉLO

  1. s’amincit
    Faire du vélo est un exercice aérobique, donc ça brûle des calories. La quantité exacte varie selon le poids, la taille, l’âge et le rythme de chaque personne. Mais la moyenne est de 400 calories par heure (pour une femme de 60 kilos).
  2. Augmente la respiration
    Lorsque vous bougez votre corps, tout votre corps, en particulier vos muscles, demande de l’oxygène, qui est le catalyseur qui transforme le glucose en énergie. Ensuite, les poumons sont forcés de travailler plus rapidement pour assurer l’approvisionnement de cette substance et l’expulsion du dioxyde de carbone (le résultat toxique de la réaction). Celui qui pédale s’habitue à cette surcharge.
  3. Laissez les jambes tournées
    La musculature de cette région est très sollicitée pendant la randonnée. Résultat : cuisses fermes et mollets travaillés. L’augmentation de la masse musculaire, cependant, est discrète – rien qui équivaut à un entraînement avec poids. Mais comme la conduite d’un vélo brûle aussi l’excès de graisse, la définition est évidente.
  4. Exerce la tête
    Le moment où l’on est en haut de la moto, c’est quand les grandes idées surgissent. Cela a tout à voir avec l’exercice. La pratique régulière d’activités aérobiques améliore considérablement la mémoire et les autres capacités mentales. Cependant, cela régresse lorsque vous cessez de faire de l’exercice.
  5. Économie d’argent
    Lorsque vous changez la voiture pour la moto, vous cessez de dépenser énormément d’argent en carburant. Cela signifie un bon solde sur votre compte bancaire.
  6. Soulage le stress
    Comme tout autre exercice, le cyclisme stimule la production d’endorphines, un neurotransmetteur qui procure une sensation de bien-être. En d’autres termes : à la fin du parcours, vous gagnerez une formidable disposition à affronter le quotidien.
  7. Aide à sauver la planète
    L’un des gaz responsables de l’effet de serre est le dioxyde de carbone (CO2). Et la plus grande partie provient de la combustion de combustibles. Ce gaz, lorsqu’il est présent dans l’atmosphère, forme une barrière qui empêche le rayonnement solaire réfléchi par la surface de la Terre de retourner dans l’espace, créant ainsi l’effet d’une serre. Par conséquent, les températures de l’air, des océans et des lacs augmentent et les fonctions des écosystèmes commencent à changer. Selon les experts, il y a déjà un volume de CO2 dans l’atmosphère qui affectera nos vies pendant plus de 100 ans. Lorsque vous roulez à vélo, vous ne dégagez pas de dioxyde de carbone, ce qui contribue à réduire les concentrations de gaz et à rendre la planète moins polluée.