Le jeu vidéo : son impact sur l’attention, la perception et les fonctions exécutives

Le jeu vidéo : son impact sur l’attention, la perception et les fonctions exécutives

Les jeux vidéo sont devenus un moyen de divertissement de plus en plus présent dans la vie quotidienne des gens. Aux États-Unis, par exemple, cet appareil est présent dans plus de 70 % des foyers et consacre en moyenne 30 heures par semaine aux jeux. Les conséquences de cette situation restent toutefois controversées. Les recherches actuelles suggèrent une relation de cause à effet possible entre l’utilisation des jeux vidéo et le développement ultérieur de diverses aptitudes cognitives. Toutefois, d’importantes questions méthodologiques doivent être évaluées pour une meilleure compréhension des données. Cette étude vise à étudier, par une revue systématique, les preuves d’un effet positif des jeux vidéo sur les fonctions cognitives. Les résultats proposent une amélioration significative de l’attention, du traitement visuel et spatial et des fonctions exécutives, en particulier de la mémoire opérationnelle chez les joueurs de jeux vidéo. Les bénéfices apportés par les jeux vidéo en cognition conduisent à l’hypothèse que leur utilisation peut être étendue à des contextes cliniques. En particulier, son utilisation pour la réadaptation neuropsychologique peut accroître l’engagement et la motivation des patients. Cependant, plusieurs défis méthodologiques n’ont pas encore été surmontés et des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour valider l’utilisation des jeux vidéo comme outil de réhabilitation.

Les jeux vidéo sont devenus un moyen de divertissement de plus en plus présent dans la vie quotidienne des gens. Aux États-Unis, par exemple, plus de 70 % des ménages ont des consoles de jeux vidéo et les gens utilisent une prime hebdomadaire de divertissement de 30 heures pour jouer au jeu. Les conséquences de ce phénomène sont même discutées. Les recherches actuelles suggèrent une relation de cause à effet possible entre l’utilisation des jeux vidéo et le développement ultérieur de diverses habiletés cognitives. Toutefois, pour parvenir à des conclusions plus précises, il faut évaluer les questions méthodologiques. Cette étude vise à examiner, par le biais d’une revue systématique, les preuves d’un effet positif des jeux vidéo sur le fonctionnement cognitif. Les résultats suggèrent une amélioration significative de l’attention, du traitement visuel et spatial et des fonctions exécutives, notamment de la mémoire de travail, pour les utilisateurs de jeux vidéo. Les avantages de cette technologie sur la cognition nous amènent à penser que son utilisation pourrait être étendue aux contextes cliniques. En particulier, elle peut accroître l’engagement et le niveau de motivation des patients en réadaptation neuropsychologique. Toutefois, plusieurs problèmes méthodologiques n’ont pas encore été surmontés et, par conséquent, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour valider l’utilisation des jeux vidéo comme outil de réhabilitation.